Rencontre avec le collectif Georgette Sand

11 mars 2018 Conférence

Faut-il s'appeler George pour être prise au sérieux ?

Avec Camille Aspar, Ophélie Latil et Marguerite Nebelsztein

Le collectif Georgette Sand défend l'idée qu'on ne devrait plus être obligé de s'appeler George pour être prise au sérieux. Il s'attache à déconstruire les stéréotypes, à renforcer la capacité d'émancipation des femmes et à améliorer leur visibilité dans l'espace public afin que dès l'enfance, les filles puissent connaître la diversité de celles qui composent ce monde. Le collectif a écrit "Ni vues ni connues", paru en octobre dernier. Il décrypte au travers de 75 portraits de femmes , les processus " d'invisibilisation " qui tiennent les femmes dans l'ombre de l'Histoire .

INFORMATIONS PRATIQUES

Dimanche 11 mars 2018 à 15h

Gratuit

Réservation au 02 54 31 06 04